Polepharma FabienRiolet

L'excellence opérationnelle est un levier de compétitivité

La recherche de compétitivité a toujours été une exigence dans l'industrie pharmaceutique, aujourd'hui le besoin s'accélère, l'industrie pharmaceutique change.

 

L'industrie pharmaceutique change

 

Notre industrie connait une forte pression sur les prix, une montée en puissance du façonnage, voire des risques de délocalisations, donc autant dire que la question de la compétitivité, et d’un outil de compétitivité qu’est l’excellence opérationnelle se pose de manière accrue année après année.

 

Je pense que la compétitivité, la recherche de compétitivité a toujours été une exigence dans l’industrie pharmaceutique à côté de la qualité qui est l’exigence par excellence, mais depuis quelques années, les choses se sont accélérées : les contraintes sont plus fortes, contraintes sur les prix, enjeux de pérennité de nos usines en France parce qu’il y a une montée en puissance de la concurrence extérieure.

 

La question de l’organisation, de faire plus, plus vite, moins cher, toujours avec la qualité pharmaceutique, puisqu’on produit dans des conditions très particulières, cette exigence est accrue aujourd’hui est c’est pour cela que depuis un certain nombre d’années déjà, mais de manière de plus en plus forte, les industriels se sont appropriés dans l’industrie pharmaceutique ces méthodes, cet état d’esprit de l’excellence opérationnelle, et ont mis en place des programmes de plus en plus renforcés.

 

 

VignetteRelation2
VignetteSujetManagementdelaperformancePolepharma
VignetteSujetPPP2015
VignetteSujetHOSHIN
VignetteSujetArticleUN
VignetteSujetOPEXPolepharma
 

BDMedical Alain Cuine

Le Lean R&D joue sur l'agilité et sur la perspective

Les principes du Lean sont d'actualité et efficaces pour améliorer et restructurer les équipes de R&D ; c'est un travail permanent.

 

 

Agilité du temps court et perspective du temps long

 

 

Je pense que le Lean qui peut parfois dérouter un petit peu en R&D parce que c'est une approche d'abord japonaise, issue de Toyota et son Production System, a tout a fait sa place en R&D.

 

Mon expérience personnelle, c'est que ce qui m'a parlé dans le Lean, c'est qu'il joue sur deux aspects : il joue sur une certaine agilité, il faut être effectivement très réactif, très efficace, rechercher l'efficacité. Il joue aussi sur le temps long, c'est à dire en mettant les choses en perspective.

 

Pour revenir au Japon, les choses vont peut-être plus lentement que chez nous, c'est une tradition différente, je pense que c'est important d'avoir à la fois une agilité et une efficacité dans le temps court, mais en même temps une perspective dans le temps long. La philosophie Lean, je dirais, gère cela très bien.

 

Dans différentes restructurations ou améliorations que j'ai eu à conduire, ces principes du Lean m'ont semblé tout à fait d'actualité et efficaces aujourd'hui pour améliorer, restructurer des équipes, c'est un travail qu'on a à faire en permanence en R&D, comme dans d'autre fonctions.


 

VignetteRelation2
VignetteSujetApprocheKLP3
VignetteSujeGagnerdutempspourinnover
VignetteSuje10WorstProductFlops

 

tma indis

Le monde pharma change, l'art de manager les opérations ne varie pas.

 

 Thierry Martin, Senior Partner

 

 

 

Comme le souligne à juste titre notre partenaire Fabien RIOLET, DG de POLEPHARMA, dans son entretien avec KL : « la recherche de compétitivité a toujours été une exigence dans l’industrie pharma ».

 

Alain Cuiné, notre client et Directeur R&D de BD Medical, affirme pour sa part et je le crois, que l’excellence opérationnelle s’applique également à l’amélioration du management de l’innovation et en particulier à l’amélioration de la performance de la fonction R&D.

 

Travailler simultanément à l’amélioration du management des opérations en production et des opérations en R&D permet d’impacter directement les résultats et de supporter la croissance de l’entreprise.

 

Les systèmes de management de la Pharma de demain qui n’intègreront pas cette réalité dans la construction de leur vision de l’excellence de leurs opérations seront inefficaces.

 

Les « Big Pharma » se sont lancées il y a déjà plus de 20 ans dans de vastes programmes d’amélioration de leurs systèmes de production.

 

Les plus avancées ont appliqué la TPM ou le World Class Manufacturing en se focalisant sur l’accroissement de la productivité de l’outil de production et la réduction des coûts, fonction maintenance comprise.

 

Qu’en est-il aujourd’hui ? Comment ces programmes ont-ils survécu aux phénomènes de concentrations, d’alliances, de rachats du secteur, véritables «mixeurs de culture et de pratiques»?

 

Force est de constater qu’il est paradoxal de voir l’existence de référentiels sur l’excellence opérationnelle alors même que de nombreuses unités de production nécessitent un retour urgent aux basiques pour re-booster la TPM ou remettre les standards au cœur de la production et justement re-focaliser les énergies sur l’essentiel : produire des résultats sur le terrain.

 

Les problématiques majeures n’ont pourtant pas changé : productivité des investissements avec des TRS robustes et élevés, flexibilité des ressources avec des changements d’outils rapides et agiles, accélération des flux physiques et documentaires dans l’usine avec une synchronisation des informations et des matières, déploiement et management des objectifs sur la cordée managériale avec l’Hoshin Kanri et les routines d’animation.

 

Le monde pharma change, l’art de manager les opérations ne varie pas.

 


 

 

Sujets : 

Topic1Excellenceopérationnelle Topic2LeanDevelopment Topic3Leanmanagement Topic4TPM Topic5WCM Topic6PerformanceRD

 

 

NOS OPERATIONS

Thomas Mathieu BREZILLON KLMANAGEMENT H

NOTRE CHAINE VIDEO

YOU TUBE

NOTRE ACTUALITÉ

KLMANAGEMENT USINE IDEALE H