Gaby Lopez KL Zodiac Aerospace 2A

L'avenir du Lean, s'adapter à une modernisation des outils de production et du management.

 

 

Dans notre métier, le contrôle est essentiel.

 

  

Nous contrôlons tout, en permanence, plusieurs fois. En utilisant une démarche fondée sur le Lean, par  exemple des poka yoke, cela réduit les temps de contrôle, qui sont très importants.

 

Je pense qu'aujourd'hui nous entrons dans une deuxième phase, c'est celle de la modernisation des outils de production, et du management. Cette modernisation utilise le Lean, par exemple en associant les opérateurs aux constats, aux suggestions, et aux décisions liées à l'amélioration.

 

Par exemple, en automatisant des tâches : faire contrôler visuellement 2000 composants sur une platine par un être humain est possible, mais réduit ses chances de faire bon du premier coup sur cette phase. Des caméras et des robots améliorent la qualité de ce contrôle et permettent de réduire le nombre d'erreurs.

 

Pour d'autres produits, la simplicité des techniques lean, comme le poka yoke, permet d'améliorer notre bon du premier coup. Pour cela, il nous faut entraîner les équipes dans une démarche de rupture, en leur expliquant ce que va apporter la modernisation par le lean, en utilisant des arguments adaptés à chaque type de collaborateur.

 

Ensuite, il faut impliquer à fond les personnes dans la rupture. Acheter un robot et une caméra ne suffit pas à faire réussir la modernisation. Nous devons impliquer les hommes dans la numérisation du process, et cela les rend enthousiastes, et parfois même impatients. Il convient alors de planifier le temps et le déploiement des moyens en fonction des possibilités des équipes à s'adapter, en leur montrant l'espace-temps dans lequel ce projet de modernisation va exister, avec des phases, des marches que chacun peut gravir dans l'escalier de l'amélioration continue.

 

Un escalier avec des marches de 2m de haut, seul un champion va réussir à le gravir, et les autres resteront en bas. Nous associons les opérateurs à l'amélioration de l'exécution des tâches parfois répétitives qu'ils ont à effectuer. Et pour eux, c'est comme un nouveau monde, c'est autrement plus valorisant pour eux de participer à l'élaboration et à la validation d'un nouveau système, que de réaliser des tâches simples et répétitives.

 

Cette modernisation améliore nos fondamentaux, basés sur le flux tiré : les temps de cycles, le lead time, le bon du premier coup, ce qui a un impact direct sur la gestion de l'entreprise, son fond de roulement, ses stocks, sa réactivité face à la demande client, ses flux en général. On gagne aussi en temps de formation, car les équipes partagent plus volontiers la fierté d'avoir fait progresser leur travail en se spécialisant sur des process innovants pour eux. Cet aspect humain de fierté commune est essentiel pour la réussite de notre projet de modernisation par le Lean, car le résultat se voit.

 

L'avenir du lean, c'est de s'adapter à une modernisation des outils de travail. Les basiques seront toujours là, une VSM par exemple, mais ses composantes seront différentes. Mais le métier de base du Lean sera le même.

 

Un avion, c'est un avion, il ne va pas changer de fond en comble dans 5 ans. Mais les process vont évoluer, et le Lean a beaucoup à apporter dans ce process d'évolution, qui ne passe pas uniquement par la performance, même si bien sûr elle reste indispensable, mais aussi par l'amélioration des conditions de travail, par un changement d'état d'esprit comme l'aplatissement de la pyramide hiérarchique, par la mise en commun des projets d'amélioration, et ce quel que soit le niveau dans l'entreprise.

 

Cela modifie considérablement la façon de manager les équipes, et l'entreprise.

 

VignetteRelation2
VignetteSujetAméliorerlemploidesressources
VignetteSujetAccélérerlacréationdevaleur
VignetteSujetLeanManufacturingThe3rdGeneration
 

 

NOS OPERATIONS

Thomas Mathieu BREZILLON KLMANAGEMENT H

NOTRE CHAINE VIDEO

YOU TUBE

NOTRE ACTUALITÉ

KLMANAGEMENT USINE IDEALE H