Olivier Dupoux LFB KLMANAGEMENT A

La Qualité totale, un programme, des processus, des équipes

Impliquer l'ensemble des équipes au plus proche du terrain de l'entreprise dans une démarche bottum-up

 

Un changement de culture

 

Le LFB, en tant qu’industrie pharmaceutique, est fortement engagé pour la sécurité et la qualité de ses produits, afin de fournir aux patients des médicaments qui soient sûrs et efficaces.

 

Mais pour répondre aux enjeux à court et moyen terme du LFB, il est devenu nécessaire de pouvoir intégrer la Qualité, au-delà du produit jusqu'aux processus et aux hommes qui composent le LFB.

 

C'est donc un vrai changement de culture pour le LFB de pouvoir mettre au cœur du quotidien la satisfaction de nos clients, notamment de nos clients internes; parce que c'est une leimotiv du projet. Nous sommes tous clients et tous fournisseurs également.

 

Nous avons choisi dès le début d'impliquer l'ensemble des équipes au plus proche du terrain de l'entreprise dans une démarche bottum-up, de façon à faire émerger les bonnes pratiques, les solutions aux problématiques.

 

Au niveau du projet, nous avons amené les premiers outils, les premiers éléments du langage afin de leur permettre d'appliquer leur démarche dans leur périmètre.

 

On est forcément sur un projet long terme et pluriannuel parcequ'on change la culture de l'entreprise.

 

Pour changer la culture de l'entreprise, il ne suffit pas de mettre des jolis mots sur un mur et de dire « voilà, on a changé ».Cela passe par du concret, par les actions quotidiennes, et par ce que font les équipes au quotidien.

 

Il faut montrer les succès, s'appuyer sur les succès, les partager pour que d'autres équipes les reprennent, les adapter, et ensemble construire un référentiel commun.

 

Dans le cadre du projet, notre volonté est d'embarquer les équipes au plus près du terrain.

 

C'est pour cela qu'on a dès le début du projet repris l'organigramme qu’on a découpé sous forme d'UOT (Unité Opérationnelle de Travail) de façon à être plus près de l'équipe de production, de l'équipe avec son manager et ses opérateurs.

 

L'autre élément fort que nous avons mis en place, c'est des référents. C’est-à-dire des personnes issues du terrain qui vont mobiliser une partie de leur temps pour être de vrais facilitateurs, des relais méthodologiques qui vont permettre à nos équipes d'être accompagnées, de les former.

 

Ils  vont pouvoir être proches des équipes, comprendre les attentes à la fois du manager et des équipes, et pouvoir les aider tous les jours à mener les actions, à comprendre les problèmes; à essayer d'aider à trouver la  bonne solution. C'est grâce à cela qu'on va aussi les solliciter pour co-construire le référentiel.

 

Il est important d’avoir ses propres outils, que les outils soient estampillés LFB. Pour cela, on va utiliser notamment ces référents, qui sauront décider dans tous les métiers de l'entreprise, et qui vont nous permettre par le jeu du réseau d’échange et de partage de construire et de faire adopter les outils par les élites.

 

Parce que les bonnes pratiques, les outils qui seront mis en place viendront du ressenti et de l'expérience des gens du terrain, et pas d'une personne dédiée au projet qui voit le métier ou le projet de loin.

VignetteRelation2
VignetteSujetEnquoi
VignetteSujetFairequelastrategiesoitoperationnelle
VignetteSujetInterviewDenisSoubeyranLFB
 

 

NOS OPERATIONS

Thomas Mathieu BREZILLON KLMANAGEMENT H

NOTRE CHAINE VIDEO

YOU TUBE

NOTRE ACTUALITÉ

KLMANAGEMENT USINE IDEALE H